https://www.promenades-archi-lyon.com/google669c3d46dcc5571e.html BROUILLON | PAL

07

03

PRIX : 10€ / PERSONNE

règlement le jour même sur place

limité à 25 personnes sur inscription

L’abbatiale Saint-Martin d’Ainay, édifiée à la fin du 11e siècle, consacrée basilique en 1905, conserve la mémoire des martyrs chrétiens de l’antiquité et du premier site fluvial du confluent qui se trouvait à ses pieds. L’édifice roman est l’un des plus anciens sanctuaires de la Presqu’île. Suite aux travaux d’aménagement du Rhône par la Compagnie Perrache à la fin du 18e siècle, l’urbanisation est venue inscrire le monument dans la ville moderne. Sur les traces de vestiges presque millénaires, cette exploration vise à retrouver une histoire entre légendes et modernité urbaine.

09h30-12h

SAMEDI 7 MARS 2020

BASILIQUE D’AINAY :

MÉMOIRE URBAINE DE L’ANCIEN CONFLUENT

CONFÉRENCIER

Nicolas Bruno Jacquet

Passionné de Lyon, historien de l’architecture, auteur de livres sur le patrimoine et la ville, Nicolas Bruno Jacquet est conférencier et guide urbain depuis 2012.

14

03

PRIX : 10€ / PERSONNE

règlement le jour même sur place

limité à 25 personnes sur inscription

Partie intégrante du secteur sauvegardé du Vieux Lyon créé en 1964, le quartier Saint-Georges conserve sa trame médiévale, ses cours et ses traboules. Espace portuaire sous l’empire romain, Saint-Georges doit son nom à une première église carolingienne, siège de l’ordre de Malte au début du 14e siècle. Reconstruite dans les années 1840, l’actuelle église néo-gothique est l’œuvre de l’architecte de la basilique de Fourvière, Pierre-Marie Bossan qui a magistralement marqué le paysage de la colline qui prie. Une exploration curieuse pour découvrir un autre Vieux Lyon à l’écart des circuits touristiques.

09h30-12h

SAMEDI 14 MARS 2020

QUARTIER SAINT-GEORGES :

EXPLORER UN AUTRE VIEUX LYON

CONFÉRENCIER

Nicolas Bruno Jacquet

Passionné de Lyon, historien de l’architecture, auteur de livres sur le patrimoine et la ville, Nicolas Bruno Jacquet est conférencier et guide urbain depuis 2012.

21

03

PRIX : 10€ / PERSONNE

règlement le jour même sur place

limité à 25 personnes sur inscription

Un clocher comme seul vestige d'un immense hôpital qui s’étendait de la place Antonin-Poncet à la rue Sala. Édifiée sur les plans Étienne Martellange de 1618 et détruite en 1934 sous le mandat d’Édouard Herriot, la vénérable institution de la Charité a laissé place à l’hôtel des Postes de l’architecte Michel Roux-Spitz, commande publique monumentale de l'Entre-deux-Guerres. Dans les années 1960, le site accueille le Sofitel et le Centre des Finances publiques. Sur les traces de l’hôpital disparu, explorons comment cette partie historique de Lyon s’est radicalement adaptée aux enjeux de la modernité urbaine.

09h30-12h

SAMEDI 21 MARS 2020

LA CHARITÉ :

MÉMOIRE URBAINE D’UN HÔPITAL DISPARU

CONFÉRENCIER

Claude Kovatchévitch

Historien de la ville et géographe, passionné d’architecture, auteur d’un ouvrage sur la Part-Dieu, Claude est conférencier et guide urbain à Lyon depuis 2016.

28

03